• En écrivant la seconde partie de mon précédent article, à propos de la jolie psy, j'avais une impression de déjà vu.

    Bah, oui, je l'avais déjà écrit il y a quelques jours.

    Alzheimer ? 


    2 commentaires
  • Depuis une semaine, à ma demande, l'addictologue a changé la posologie de mon traitement: au lieu de deux comprimés de 4 mg par jour on est passé à 4 de 2.

    J'avais remarqué que le "rituel" de la prise du comprimé en elle même me faisait du bien. Rien que de sortir le comprimé du blister, je me sens mieux. Un effet placébo, sans doute .

    Ma psychologue étant enceinte, elle est remplacée par une autre depuis le début de l'année. Celle ci est plus jeune mais aussi...très jolie.

    C'est assez troublant, je dois le reconnaître.


    votre commentaire
  • Je n'arrive toujours pas , ou plus exactement plus, à gérer mon addiction.

    C'est chiant.

    Vraiment très chiant.

    Ps: heureusement qu'il y a les bouquins. 


    2 commentaires
  • J'avais , peut-être, raison dans mon dernier article. Depuis la fin de la semaine dernière, la météo a changé: fini les beaux jours post printaniers et retour d'un temps plus de saison; pluie, grisaille et fraicheur. Et comme par hasard mon moral descend au même moment.

    Moral miné par de multiples petits soucis de santé, douleurs lombaires, probable tendinite de l'épaule gauche qui handicape bien dans les gestes de la vie quotidienne, problèmes pour dormir avec ces multiples douleurs, problèmes de dentition qui vont m'obliger d'aller consulter en hosto, vu que j'ai pas les moyens d'accéder à ce genre de soins en médecine de ville, sans garantie de résultats.

    Et avec tout cela ou peut-être à cause de cela, mon addiction me taraude comme c'est pas permis et je n'arrive plus à suivre la posologie prescrite.

    Enfin bref, c'est la merde...  


    2 commentaires
  •    Je ne sais pas si cela mis mon moral, depuis quelques jour, va bien. Cela correspond peut-être et aussi à l'apparition depuis deux semaines, environ, de ce beau et doux temps quasi printanier. Même si on ne sent, ressent pas encore cette odeur, cet air indescriptible, indéfinissable mais inimitable et que l'on perçoit tous au tous premiers jours du printemps, genre fin mars début avril.

       Mon moral est bon comme ma santé sauf que mon addiction fait des siennes depuis plusieurs semaines. Alors que je la maîtrisais bien, si tant est que l'on puisse maîtriser de genre de pathologie, du moins la posologie depuis quelques je n'y arrive plus. La seule solution que j'ai trouvé, ou plus exactement que l'addictologue m'a imposé, c'est de laisser mon traitement, du moins un des médocs, en dépôt à la pharmacie en face chez moi et qui me le distribue de façon fractionnée. Je m'y rend donc tous les deux jours. C'est très chiant, même si il me suffit de traverser la rue monsieur le président, d'être dépendant dans ma...dépendance ! J'ai l'impression qu'on me traite comme un gamin mais je me comporte comme un gamin alors...

    Ma psy est en partie en congé maternité ( dans l'association il y a quatre psy femmes et trois sont enceinte. il doit s'en passer des choses lors des réunions, docteur...) et elle remplacée depuis un mois par une autre plus jeune. Sa jeunesse ne perturbe pas , par contre...elle est très jolie ! Je dois avouer qu'au début cela m'a quelque peu perturbé ! Mais bon, on s'habitue à tout. Et puis, il y a des habitudes plus difficiles a prendre ...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires